Barack Obama Président.

Publié le par Niestab Sagelliv




Nous vivons aujourd'hui un jour historique, 40 ans après la mort de Martin Luther King, père de la révolte noire contre l'oppression, du pays qui ce veut le plus démocratique du monde, voici le premier président noir des États Unis d'Amérique. Le moment est plus symbolique, car il ne vas pas révolutionner la politique du Pays, qui ne sera toujours impérialiste. Barack Obama, la représentation parfaite du rêve américain, qui depuis Reagan tourne au Vinaigre.
Plus de 40 millions d'Américains n'ont pas d'assurance Maladie, et ne peuvent donc se soigner. Les Riches vivent et les pauvres meurent ! Voilà le pays qui ce veut le plus démocratique du monde. Car il faut savoir qu'en face, à Cuba, on vie plus longtemps qu'aux USA, et dieu sais que ce n'est pas une démocratie qui est en place sur l'ile. Voici donc la réalité sur Rêve Américain.
Les États Unis terre d'accueil pour les Hommes. Oui mais pas n'importe qui quand même, tout monde, sauf encore et toujours, les pauvres. L'exemple le plus significatif que je puisse prendre c'est le jolie mur de clôture entre les USA et le Mexique pour évité l'immigration. Mettez vous dans la logique capitaliste qui domine le monde. Un Pauvre, ça ne sert rien à l'économie, car il ne consomme pas, il coute donc plus cher que ce qu'il consomme. Oui car le Pauvre coute cher mes ami(e)s, plus en Europe qu'au USA, car en Europe les lois sociales sont plus présente. Ça coute cher, car les États distribuent des minimas Sociaux, et lancent des politiques de travaux de logement sociaux. Voilà donc la réalité du rêve Américain.
Quand dans certains pays, les Hommes sont tellement pauvre qu'il mangent des galettes de terres pour survivre. L'Américain, lui est conditionné pour consommé sans réfléchir. Après le 11 septembre, pour que les Américains noient leurs tristesses de ce drame dans la consommation, on leurs vendu des prés immobiliers à faible taux, mais variable sur le temps ; des personnes non solvable, ont pue s'acheter des maisons hors de prix. Les Pauvres vivent comme les Riches, une société égalitaire, ceux que les soviétiques ne sont jamais arrivé a faire. Mais voilà le pauvre ne peut vivre éternellement comme un Riche ! Les Taux d'intérêts ont augmenté et certaines famille n'ont ne peuvent plus rembourser leur prêt, donc les Titres a risques qui ont fait le tour de la terre, ne valent plus rien, ce qui entraine que certain Banque D'affaire font faillite, et la c'est important, car de la sphère financière on passe a la sphère économique. Ajouté à çà, l'angoisse et vous voilà avec un Univers Financier que personne ne comprend, et un ralentissement économique dans le monde entier. Le rêve Américain quoi ! Et en plus ce qu'il faut dire, dans le monde globalisé ou nous vivons aujourd'hui, les politiques ne peuvent rien faire, à par de belles phrases, pour rassurer la population, qui majoritairement ne comprend rien.
Voici donc Barack Obama, lâché dans le foutoir Blanc, mais pour combien de temps ? Car je suis très pessimiste sur ça duré, dans un pays ou le racisme est culture et ou les armes sont plus libre que les hommes ! Combien de temps va-t'il falloir avant qu'un groupe fanatique comme Ku klux Clan anéantisse l'espoir ? L'espoir du peuple noir, qui espère, que la proclamation d'émancipation signé par Abraham Lincoln, soit un jours totalement respecté près de cent quarante ans apres sa signature ; « ce décret qui a fait briller la lumière de l'espérance pour des millions d'esclave noir marqué au fer rouge d'une cinglante injustice. ». Car aujourd'hui nous vivons une partie du Rêve de Martin Luther King, car aujourd'hui les chaine de la discrimination on été détruite, car aujourd'hui Barack Obama a montré le chemin pour que les noirs ne croupissent plus dans les Bas fond de la société comme un exilé dans leurs propre pays, car aujourd'hui le peuple Américain a arraché à la montagne du désespoir le joyaux de l'espérance, car aujourd'hui tout les enfants de dieux, les noirs et les blancs, les juifs, les catholiques, les musulmans peuvent se donner la main et disperser l'espoir dans le monde entier.
Car Barack Obama, est l'espoir du changement, l'espoir de l'existence du rêve Américain.

Publié dans Essais Politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article