Le faux déficit de la sécurité sociale bénéficiaire.

Publié le par Niestab Sagelliv

La sécurité sociale est peut être le plus grand mensonge que l’on nous rappelle tous les soirs pour que cela ce fixe bien dans notre esprit. Car mes ami(e)s, il existe la thèse comme quoi, le déficit de la sécurité sociale n’existe pas. Et oui, aujourd’hui c’est folles révélation ! Bon il y a pire, certains disent par exemple que le 11 septembre est la plus belle manipulation que le monde ai connue, grâce au USA. C’est vrai sur cette histoire aussi ont connaîtra jamais la vérité, sortir un passeport d’un présumé terroriste dans les gravats des deux tours, fantastique !! il n’y a que les Américains qui sont capable de faire cela. Enfin, nous ne sommes pas Américain, heureusement alors laissons tomber cette histoire de fou, tan de mort pour faire une guerre, et pour autant de pétrole, qui peut penser ca ! Mais laisser moi dire : Bravo Bush t’a réussi.

Vous vous demandez : Pourquoi il nous parle des USA ! Bien voilà Zebulon, qui rêve d’une France Américanisé, prend en exemple le système de santé outre atlantique. Le systeme ou « les riches vivent, et les pauvres meurent », et ou on vie moins longtemps qu'un Cubain (Enfin un victoire communiste, ne l'oublier pas, c'est si rare) . Enfin tout cela pour dire que Nicolas, libéralise, privatise, reforme donc pour que l’état, ne nous soigne pas mieux mais belle est bien pour faire des économies dans le budget de l'état.

Alors voilà je vais vous donner la recette, pour réformer, elle est très simple : Vous prenez quelque chose qui va bien, ici la sécurité sociale, et vous faites croire à la masse informe, ici nous, que cela va mal. Laisser moi vous dire, que la sécurité sociale va bien, car l’état est juste en train de faire un pillage des fonds collectés pour la Sécurité sociale et il ne les reverse pas. En 2006, le pillage combler le deficit de la sécurité sociale avec : 2,7 milliards d’euros au titre des taxes sur l’alcool, 8 milliards au titre du tabac, 3 milliards en provenance des taxes sur l’automobile, 0,4 milliard de la prévoyance d’entreprise, auxquels s’ajoutent 2 milliards d’exonération au titre de l’emploi systématiquement non compensées. Soit 16 milliard volé a la sécurité sociale, voici le trou, voici cher citoyen l’alibi des réformes. En 2008 pareil la Cour des comptes confirme ces chiffres : 11 milliards de "déficit" et 20 milliards non-perçus à tort du fait de l'Etat. Sans compter les exonérations de charges non compensées intégralement.

Mais pourquoi Zebulon ne nous a t'il pas réglé le système en deux coups de baguette dès le premier jour ? Et bien très simplement, il réserve sont super pouvoir, qui peut tout régler pour 2012, date de nouvelle élections présidentielle , et la il criera fort : J'ai réussit à combler le déficit de la sécurité sociale ( qui n'a jamais existé). Alors la masse informe et inerte de réflexion applaudira, pleurera devant ce dieu, et se sera reparti pour 5 ans de merdier !

Publié dans Essais Politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

naveb yllek 25/11/2008 13:01

cher confère,
est-tu bien sur de pas démonstration???
ce n'est pas que ton raisonnement maque de logique loin de la mais il m'effraye

Niestab Sagelliv 25/11/2008 19:15



La thèse que je défends comme quoi ; la sécurité sociale n'est pas en déficit, et aussi consultable sur le Siné Hebdo n10, du 12 novembre 2008.