La mondialisation, une histoire pas trés gaie.

Publié le par Niestab Sagelliv

Nous voici aujourd'hui dans un monde régit depuis des siècles, par le capitalisme absolu. Depuis l'époque Sainte, passant par les rois de France jusqu'à nos jour, il n'y a qu'un seul point commun à toutes ces histoires, le Capitalisme. Ce système économique et social, qui consiste à s'enrichir, tout en utilisant plus faible que soit. Car Le Roi et plus puissant que le Serf, et le Salaria est plus faible que le Patronat (Du moins aujourd'hui). Mais ce qui est fantastique dans la notion du capitalisme, sa suite logique la mondialisation. Car la, ce que nous avons vécu a une échelle locale jusque dans les année 1950/1960 est devenue un phénomène mondial, en simplifiant maintenant, les riches du monde contrôle les prolétaires de la planète. Et tout le monde est heureux.
Car, il y avait au XX siècle une idéologie d'utopiste, le Marxisme de Karl Marx qui faisait rempart au capitalisme. Sur le papier, comme toujours, cela sembler formidable une société libre et égalitaire, débarrassée des inégalités, du salariat, du capitalisme, des États, et des frontières. Et tout cela devais passer éphémèrement par la dictature du prolétariat pour être mis en place. Mais malheureusement l'histoire fut autre. Et la moitié du monde, qui avait pris l'option communiste, connue pendant plus de trois quart de siècle, la dictature, avec des millions de morts pour avoir critiqué le nouveaux modèle contre l'impérialisme du capitalisme. Le 25 décembre 1991, une date historique, celle de la chute de l'Union des République soviétique socialisme, celle de la victoire du Capitalisme Mondialisé.


Le capitalisme, marche grâce à la machine Homme, et la machine Homme pour fonctionner a besoin de l'illusion Bonheur. Prenons l'exemple des Femmes, les plus grandes cocu de l'humanité, qui par leurs satisfaction a servie au Patronat.
Dans les années 1960, le rapport de force commença à changer, et les syndicats représentant les salariés, prenaient de plus en plus de pouvoir sur le patronat, avec l'augmentation des salaires, etc. Pour remédié à tout cela, en 1965 on a ouvert l'enseignement technique au Femme. Cela à permit de mettre sur le marché du travail, une nouvelle main d'œuvre, moins chère, et a contribué à faire pression sur les salaires des autres ouvriers. La Femme à donc servit, le patronat pour que l'exploitation de l'homme par l'homme soit encore plus grande. Tant que nous y sommes, restons dans la même date, 1965 avec la reforme du régime matrimonial de 1804. La Grande date, que toutes les sectaires de féministe comme Simone de Beauvoir, ont en poster dans leur chambre, comme les Hippies ont un poster de John Lenon. Oui, 1965 la femme peut gérer ses biens, ouvrir un compte en banque, exercer une profession sans l'autorisation de son mari. Car, une femme avec un compte en banque, consomme plus qu'un homme,et contribue encore plus à la logique du Capitalisme. La Femme est plus heureuse ! Surtout, que depuis 1970 au foyer, Homme et Femme sont égaux ; L'émancipation, de l'origine du monde de Courbet, qui a entrainé l'augmentation des divorces. Le divorce est la rupture officielle du mariage existant entre deux individus précédemment unis rentre dans la logique capitaliste. Car elle permet une augmentation de la consommation chez les nouveaux ménages seuls, comme l'immobilier, et favorise le développement du secteur Tertiaire.
La Femme libre, est devenue le modèle de l'évolution sociale, le modèle de l'émancipation. Le combat maintenant est celui de l'Homme féminisé le stéréotype de l'homosexuel. C'est un combat que vous allez dire formidable. Ils passent de plus en plus à la Télévision, dans les Films. Tout cela pour créer un nouvel Homme, l'Homme femme. Qu'est ce qu'une femme ? C'est le modèle de la coquetterie, de la personne qui prend soin de soi, avec massage, maquillage, crème, Spa, armoire représentant la surconsommation, en tout et pour tout une allié de la consommation. Et voilà, le nouveau visage que l'homme doit prendre, l'homme doit ce féminiser pour consommer et servir au capitalisme.
Un petit point sur le secteur Tertiaire que j'ai cité plus haut. Il s’agit du secteur qui produit des services. Il c'est fortement développé au cour des dernières années dans les pays de la Triade ( Japon, Europe, Etats Unis) Car c'est un système qui privilégie les bas salaires sur les lois sociales, l'industrie avait quand à elle permit l'émergence de lois sociales, de salaires qui progressent grâce à la pression de l'unité salariale sur le patronat alors que le système qui privilégie les services, est un système qui privilégie la précarisation et les salaires les plus bas.

Nous avons parlé du capitalisme, mais parlons maintenant du Capitalisme Globalisé : De la Mondialisation. Ce phénomène, qui faisait, sous la guerre froide, l'opposition à l'internationalisme ce mouvement pour des accords et échanges entre les États Nations, et pour des institutions de concertation et coopération entre eux, sous la forme notamment d'organisations internationales. Deux mots pour des grands points communs : L'alliance des peuples. L'internationalisme était la suite logique du Communisme. La mondialisation quand a elle est la suite du Capitalisme.
Nous allons donc étudier le développement de liens d'interdépendance entre hommes et femmes, activités humaines à l'échelle du monde.
Nous n'allons pas parler de qu'est ce que la mondialisation, et répondre a quoi cette dernière sert en disant : à compléter le système capitaliste car cela, tout le monde le sait. Nous allons aller plus loin. Tout d'abord parlons de la mondialisation culturelle. Celle ci est souvent mise de coté, dans l'étude du phénomène, mais elle est pour moi une des plus importante. Qu'entendons nous par le terme « Mondialisation Culturelle » C'est le fait que les Hommes du monde aient les mêmes goûts. La culture est globalisé, les Hamburgers sont aimaient à Moscou, et la Vodka soulent les enfants du monde Entier. Fantastique, une culture unique. C'est un grand facteur économique. Un produit peut être vendu partout grâce aux goûts qui est devenu globalisé. Les industriels, n'ont plus (totalement) à s'adapter aux cultures, car elles sont toutes pareilles, une Française, s'habillent comme une Américaine etc. La Mondialisation de la culture, nous a permis de faire des enfants qui connaissent plus les Hamburgers/Frites que la Bouillabaisse, ou que l'aligot. Quand on entend certaines personnes qui veulent faire rentrer la Gastronomie Française au patrimoine mondial de l'Unesco, qu'est ce que notre gastronomie actuelle ? Celle des Américains, celle du monde, mais certainement plus la notre.
Enfin, tout cela c'est accéléré grâce a la libre circulation des Hommes sur la terre. Voilà, nous vivons aujourd'hui tous dans des "Afrique du Sud", tous dans des nations Arc en ciel. Bon si on arrête l'analyse maintenant, c'est pas si mal. Puis bon, certains disent que cela permet dans les pays avec des démographies négative de ne pas faire baisser le nombre de population. Voilà on s'arrête la ! ON S'ARRÊTE LA ! Car la c'est encore beau ! Mais, vous êtes malheureusement des aveugles de la réalité. Car la circulation des hommes permet de faire pression sur les salaires. Prenons l'exemple de la restauration, avec ces salaires horaires de misère. Mais pourquoi ? Car, c'est un corps de métier, qui ne demande pas de formation, et ou l'immigration joue un rôle de pression sur les salaires. Car pour eux, qui ont souvent quitté des pays atroces, travailler pour 5 euros de l'heure c'est un luxe.Regardez si les Salaires dans le Bâtiment, la restauration, augmentaient, vous verrez que ces postes ne seront plus délaissé.

Ps : Quand, Nicolas Sarkozy dit lors de sont voyage en Angleterre, que la France devrait prendre exemple du le modèle Anglo-Saxon, il dit ce que je viens de dire. Mais cela est contradictoire avec ça politique concernant l'immigration.

Mais moi, ce que je préfère, c'est quand certains disent que la mondialisation a permit de vivre moins cher : Hifi, Vêtement, Voiture etc. Mais la c'est encore une question de faire pression sur les Salaires. Maintenant vous êtes tous d'accord avec moi, certaines entreprises font un chantage aux ouvriers en leur disant : Vous allez travaillé plus pour gagner autant voir moins, car si vous ne le faites pas, il y a des petits Bulgares, ou des petits Chinois qui travaillent pour trois bols de riz. Voilà comment la mondialisation fait pression sur les Salaires. Ajouter à la recette un chômage de 7%, et un petit temps de récession, et vous avez maintenant un Français qui travaille pour trois bols de riz.
Mais l'erreur à ne pas faire, c'est de croire que la mondialisation ce n'est que : l'Amérique du Nord, l'Europe, et une parti de l'Asie. Mais non la mondialisation c'est le monde. Et l'Afrique joue un rôle. Elle fournie des matières premières, comme le bois, l'or, les pierres précieuses, et connais des l'investissement Chinois pour la riziculture. N'oublions pas non plus que le monde envoie les déchets de la surconsommation en Afrique y compris les déchets toxiques ... Car le petit Africain qui souffre de cancer, à la différence d'un Européen, n'a pas de voie. Et puis un Cancer la bas c'est gratuit ! et que si c'était chez nous la société payerait. Voilà l'horreur du capitalisme. Et Celui qui ce dit pour, qu'il est honte.
C'est pour cela camarade, qu'il faut crée un nouveau modèle économique. L'espoir est peut être en Amérique du Sud ou certain pays lutte contre l'impérialisme économique Américain ! Luttons nous aussi, contre un système qui de jour en jour agrandi les inégalités, luttons pour l'espoir.

Mes Ami(e)s.

Publié dans Essais Politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article